Qui sommes-nous

Agenda

Séminaire

Cliquer ici pour vous inscrire au séminaire du 26 au 28 juillet 2019 - réservé aux membres de la SGIBel

Rencontres

- Séance mensuelle de questions/réponses

- Réunions mensuelles de dialogue sur le bouddhisme, partout en Belgique

 

Pour en savoir plus sur les dates et lieux précis des réunions : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Chercher

Daisaku Ikeda presidentDaisaku Ikeda est le président de la Soka Gakkai Internationale (SGI). En 1947, à l’âge de 19 ans, Ikeda décide de rejoindre l’association laïque de la Soka Gakkai. Pendant plus de dix ans, il travaille aux côtés de son maître spirituel et deuxième président Josei Toda pour développer la Soka Gakkai et lui donner de solides fondations. Après la mort de Toda, Ikeda devient le troisième président de la Soka Gakkai. Daisaku Ikeda est actif dans les domaines de la photographie, de la littérature et de la poésie.

Jeunesse

Daisaku Ikeda nait le 2 janvier 1928 à Tokyo en tant que cinquième fils dans une famille modeste de travailleurs qui vit de la culture d’algues. En tant qu’enfant, sa santé est très fragile. Il lutte pendant des années contre la tuberculose, maladie potentiellement mortelle. Alors que le Japon est plongé dans la Deuxième Guerre Mondiale, Daisaku est adolescent. Son expérience du caractère destructeur de la guerre et la perte de son frère aîné au front l’amènent à prendre la décision profonde de consacrer sa vie à la paix mondiale.

Adhésion à la Soka Gakkai

En 1947, à l’âge de 19 ans, Ikeda assiste à un enseignement de Josei Toda, président de la Soka Gakkai à l’époque. Profondément marqué par la personnalité de Toda, sa philosophie claire et sa position antimilitariste pendant la guerre, Ikeda décide d’adhérer à l’association laïque de la Soka Gakkai (littéralement "organisation pour la création de valeurs"). Ikeda est déterminé à apprendre de Toda et ce dernier a ainsi une influence décisive sur sa vie.

Aux cotés de Josei Toda

Depuis toujours, Ikeda manifeste un grand intérêt pour la littérature et dès l’adolescence, il commence à écrire des poèmes. Touché par le fait que le jeune Ikeda ne puisse pas poursuivre ses études universitaires, Toda, non seulement philosophe bouddhiste mais aussi enseignant et éditeur, propose de lui donner des cours privés. Pendant plus de dix ans, Ikeda travaille aux côtés de son maître spirituel pour amener la Soka Gakkai à se développer et lui donner un fondement solide.

Deux ans après la mort de Toda, Ikeda devient le troisième président de la Soka Gakkai. Depuis le début des années septante, il dialogue avec des personnes de premier plan du monde entier dans les domaines de la politique, de la culture, de l'éducation et de la science. Plus de cinquante de ces dialogues ont été édités, notamment ceux qu'il a entretenu avec Mikhaïl Gorbatchev, Elise Boulding , Joseph Rotblat et André Malraux.

Paix

Déterminé à engager sa vie pour la réalisation de la paix mondiale, Daisaku Ikeda ouvre le chemin pour la propagation du bouddhisme de Nichiren dans le monde, convaincu que ce bouddhisme humaniste contribuera à une plus large prise de conscience de la dignité de la vie. En 1983, il reçoit le prix de la paix des Nations Unies. S'ensuivent de nombreux hommages académiques et de citoyenneté d'honneur, le Prix de la tolérance internationale du Centre Simon Wiesenthal, la médaille Rosa Parks de l'humanisme.

Culture

Ikeda fonde plusieurs instituts de recherche indépendants pour encourager le dialogue et la solidarité en faveur de la paix. Il s'agit entre autres du Centre de Recherche de Boston pour le 21ème siècle (qui reçoit en 2009 le nom de Centre Ikeda pour la Paix, la Connaissance et le Dialogue), de l'Institut Toda pour la Paix Mondiale et de l'Institut de Philosophie Orientale. Il fonde également des associations culturelles telles que l'Association des Concerts Min On et le Musée d'Art Fuji de Tokyo.
En 1991, la Maison littéraire Victor Hugo est fondée à Bièvres en hommage au grand écrivain et poète français.

Education

Le système d'éducation Soka que Daisaku Ikeda établit comprend les écoles primaires et secondaires Soka mais également l'Université Soka au Japon, le Collège des femmes Soka, l'Université Soka d'Amérique (SUA Californie), les écoles maternelles Soka au Japon, à Singapour, en Malaisie et à Hongkong.

 

Daisaku Ikeda est actif dans le domaine de la photographie, littérature et poésie. Il a deux fils, Hiromasa et Takahiro, et habite avec sa femme Kaneko à Tokyo.

 Daisaku Ikeda and Kaneko relax at home dressed in traditional New Years attire 1973